La gouvernance

La gouvernance d’Accréditation et certification du soutien par les pairs (Canada)

La gouvernance d’ACPSC est la responsabilité du conseil d’administration. Le Conseil est composé des personnes suivantes:

Président
Lieutenant colonel (retraité) S. Grenier, MSC, CD

Stéphane Grenier est un ancien membre des forces canadiennes qui  a pris sa retraite comme Lieutenant colonel après un peu plus de 29 ans de service. Il participa à plusieurs missions canadiennes outre-mer, les plus notoires étant neuf mois au Rwanda en 1994/95 et six mois à Kandahar, Afghanistan en 2007.  Il a aussi été affecté à des missions de plus courte durée au Cambodge, au Koweït, au golfe Persique, au Liban, et en Haïti, pour n’en nommer que quelques-unes.

Aux prises avec son propre trouble de stress post-traumatique (TSPT) non diagnostiqué à son retour du Rwanda,  il s’est intéressé à la façon dont les Forces canadiennes géraient les problèmes de santé mentale. En 2001, il a inventé le terme Blessure de stress opérationnel (BSO) et a conçu, développé, mis sur pied et dirigé un programme gouvernemental national de soutien par les pairs pour les militaires canadiens.

En 2007,  il s’est vu confié la tâche de créer un programme de formation en santé mentale en milieu de travail pour les Forces canadiennes. Son travail a conduit au lancement très réussi d’un deuxième programme non clinique en santé mentale qui maintenant fait la prestation d’une formation en santé mentale basée sur les pairs à plus de 20,000 membres des Forces canadiennes chaque année.  Cette démarche a clairement démontré, par le moyen d’indicateurs de performance, qu’elle est une initiative de prévention de problèmes de santé mentale très efficace et qu’elle contribue sensiblement à promouvoir un changement organisationnel et un changement d’attitude envers la santé mentale dans le monde militaire canadien.

En 2009 il a conçu une campagne corporative de sensibilisation à la maladie mentale qui fut reconnue et appuyée par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), l’Association canadienne pour la santé mentale, et l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale, comme un exemple de leadership corporatif visant à réduire la stigmatisation souvent associée aux maladies mentales dans le monde du travail.

Stéphane a reçu une mention élogieuse pour ses efforts de collaboration et son leadership hors pair au cours du désastre humanitaire après guerre causé par le génocide au Rwanda. Il a reçu également de la gouverneure générale du Canada,  la  Croix du service méritoire pour avoir transformé le concept de soutien par les pairs en un programme officiel du gouvernement fédéral à l’échelle nationale.  En 2009, l’Alliance canadienne pour la santé mentale et la maladie mentale lui a décerné le titre de Champion national pour la santé mentale.

D’avril 2010 au 1er avril 2012, il a oeuvré au sein de la CSMC en affectation à partir des Forces canadiennes. Les travaux de Stéphane au sein de la Commission étaient principalement dirigés vers la promotion du soutien de la santé mentale par les pairs au Canada. Il continue de conseiller  formellement la CSMC au sujet du soutien de la santé mentale par les pairs. Il est aussi membre du Comité consultatif sur la santé mentale en milieu de travail de la CSMC, et membre du Conseil consultatif de la Tema Conter Memorial Trust. De plus il est membre fondateur du Conseil de direction d’Accréditation et certification du soutien par les pairs (Canada).

Au printemps 2012, il a pris sa retraite des Forces et a créé les Consultants en innovations pour la santé mentale (CISM) afin de consacrer toute son attention au développement des interventions non cliniques de santé mentale comme compléments aux soins cliniques traditionnels.

Vice-Président
Ian M. F. Arnold MD, MSc, CSPQ, FCBOM, FRCPC, DOHS, CEA, CRSP

Le Dr Arnold a obtenu son Doctorat en Médecine de l’Université Queens à Kingston en 1968. Il détient également une Maitrise en Science (Université McGill), un Certificat spécialisé en chirurgie générale (CSPQ), et un Diplôme en santé et sécuritéoccupationnelle (DOHS – Université McMaster). Il est membre de la Commission canadienne de la médecine du travail (CCMT); membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (FRPC – médecine du travail); il détient également le titre de Certified Environmental Auditor (CEA), et de Registered Safety Professional (CRSP). Il est aussi l’ex-président de la CCMT et de l’ACMTE. De 1973 à 1981 il a travaillé comme conseiller en chirurgie au Labrador et au Nouveau Québec à l’hôpital Captain William Jackman Memorial et à la clinique médicale de Fermont. L’implication du Dr Arnold en Santé et sécurité au travail commença en 1975 lorsqu’il fut consultant pour Quebec Carter Mining Ltd. Depuis ce temps là, il a travaillé avec plusieurs industries ainsi que le gouvernement de l’Alberta. Avant sa “retraite” en 2002, il a eu plusieurs rôles au niveau des cadres corporatifs en santé, sécurité et environnement chez Alcan Inc. Il fut aussi le Vice-président d’Alcan international. Au cours des 30 dernières années, les défis de la santé et de la sécurité au travail (y inclus la santé et la sécurité psychologiques) n’ont cessé de grandir.

En 2007 le Dr Arnold est devenu un membre à chartre et ensuite Président (poste qu’il occupa jusqu’en février 2012) du Comité consultatif sur la santé mentale en milieu de travail de la Commission de la santé mentale du Canada. Il est également membre du Conseil de la Mach – Gaensslen Foundation (une fondation qui subventionne la recherche médicale et la formation dans les domaines de la cardiologie, la psychiatrie, et l’oncologie), membre de la Unitarian House of Ottawa, et membre d’Accréditation et certification du soutien par les pairs (Canada). Le Dr Arnold a aussi été actif dans le développement et la promotion de l’utilisation d’indicateurs prépondérants de santé et de sécurité dans l’industrie minière mondiale, grâce à ses activités avec l’Institut international de l’aluminium et le Conseil international des mines et des métaux.

Le Dr Arnold a publié et/ou présenté plus de 70 écrits scientifiques. Il fut le Memorial Lecturer de la Commission canadienne de la médicine du travail (CCMT) lorsque la rencontre eut lieu la dernière fois à Halifax, et Orateur Mastromatteo à la rencontre annuelle de l’Association canadienne de la médecine du travail et de l’environnement (ACMTE) à St. John’s en 2005.

Dans le domaine de l’enseignement, le Dr Arnold a fait des stages à la faculté de médecine à l’Université Memorial à Terre-Neuve, l’Université de l’Alberta, l’Université de Calgary, l’Université de Western Ontario, et l’Université de Toronto. Il est présentement Professeur Adjoint à l’Université McGill (avec le programme de maitrise en science, section santé au travail, faculté de médecine). Il est aussi un professeur adjoint à l’Université Simon Fraser (faculté des sciences de la santé).

En 2012 le Dr. Ian Arnold reçu le “Canadian Workplace Wellness Pioneer Award”, ainsi que la Médaille du jubilé de diamant de la reine pour son travaille et ses contributions sans relâche dans le domaine de la santé et de la sécurité occupationnelle, y inclus la sécurité psychologique en milieu de travail.

Shana Calixte

Shana Calixte est le directeur exécutif de l’Initiative NISA/Northern Initiative for Social Action à Sudbury, en Ontario, où elle assure la direction administrative et organisationnelle ainsi qu’un appui pour les consommateurs dans le domaine de la santé mentale. À l’âge de 16 ans,  Shana a été diagnostiquée avec de graves troubles affectifs saisonniers  (TAS), et après la naissance de son fils en 2006, elle a commencé à souffrir de depression  post-partum. En 2009, elle a  découvert NISA et le mouvement des  consommateurs/survivants.

Témoin de la récupération des autres grâce au soutien par les pairs,  Shana croit en la puissance de l’aide mutuelle pour  contester ainsi que de renforcer un  système de santé mentale en difficulté. Elle croit aussi en la nécessité d’une justice sociale pour
être à la fine pointe de chaque mouvement pour le changement et parle donc souvent de ​​la nécessité d’inclure une optique d’équité en santé dans le travail de soutien par les pairs.

Shana travaille également au département des études des femmes à l’Université Laurentienne (Thorneloe) où elle enseigne des cours sur les cultures de fille, l’enfantement et la reproduction, et les études sur la sexualité. Shana termine son doctorat en études des femmes à l’Université York en se concentrant sur ​​l’histoire des mouvements de Guides des Caraïbes (‘Girl Guides’) et les intersections de la jeunesse féminine, la sexualité, et l’établissement d’un empire au sein de cette organisation coloniale. Ses plus récentes publications incluent: Transnationalizing Girlhood Studies: Girlhood and Guiding as Imperial Practice (SUNY Press: à paraître 2013); Seven Generations – Mothering, Indigeneity and Hip-Hop: A conversation with Lindsay “Eekwol” Knight (Demeter Press: 2012); Marginality in the Mamasphere: Queers Racializing the Family Tree (Demeter Press: 2009). Elle travaille présentement sur ​​un projet intitulé “Partenariats de collaboration avec les consommateurs et le rôle émergent de la travailleuse de soutien par les pairs”, en collaboration avec Horizon Santé-Nord à Sudbury. En 2013 Shana a eu l’honneur de recevoir le Prix de leadership Jack Layton à Sudbury, lors de l’événement de remise des prix de justice sociale, pour son leadership et l’encouragement des autres à faire leur part pour bâtir une société plus égalitaire.

Jayne Barker PhD

Ayant débuté comme infirmière en santé publique, le Dr. Jayne Barker a contribué activement dans le domaine de la santé mentale depuis plus de 30 ans. Elle a occupé des postes de responsabilité grandissante aux niveaux local, régional, provincial et national. Jayne possède un PhD en Études interdisciplinaires de l’Université de Colombie-Britannique avec concentration en épidémiologie dans le domaine de la santé mentale. Jayne a supervisé le développement du Plan de santé mentale pour les enfants et les jeunes  en Colombie-Britannique – le premier au Canada –  qui a entraîné plus du doublement des ressources et des services réorientés. Ceci inclus mettre un accent accru sur la détection précose, l’intervention, la prévention et la promotion dans le domaine de la santé mentale, ainsi que développer une gamme de traitements et de services de soutien fondés sur des données probantes pour les enfants et les jeunes qui souffrent de troubles mentaux.

Plus récemment, Jayne a été Vice-présidente de la recherche à la Commission de la santé mentale du Canada pendant 4 ans. Les faits saillants de son travail ont  inclus la surveillance du développement et de la mise en oeuvre du projet de $110M sur la Santé mentale et l’itinérance appelé “At Home/Chez soi”, et le développement de la première Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada. Jayne continue à s’impliquer dans le travail pour la santé mentale via la consultation privée.

George Donovan

En tant qu’Avocat général adjoint depuis 12 ans, George fourni des avis juridiques au pourvoyeur de service de navigation aérienne canadienne. NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui possède et exploite le système de navigation aérienne civile du Canada. Cet organisme coordonne le mouvement sûr et efficace des aéronefs dans l’espace aérien intérieur et dans l’espace aérien international sous sa responsabilité.

NAV CANADA a mis en œuvre un programme de soutien par les pairs pour ses employés et, en préparation pour ce programme, George a fourni des conseils et du soutien au département des ressources humaines de l’organisme. En tant que partisan ardent et passionné pour le programme, George reconnait le rôle précieux que peut jouer le soutien par les pairs auprès d’individus aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du monde du travail. George a assisté à la formation de soutien par les pairs qui a eu lieu au centre de formation de l’entreprise où il travaille, et il continue à fournir un appui selon le besoin au programme de soutien par les pairs de NAV CANADA.

Avant de se joindre à NAV CANADA le 1er janvier 2001, George était Avocat général et cadre chez une entreprise de technologie et d’imprimerie de sécurité. Au sein de cet organisme il acquit une vaste expérience dans le domaine des transactions et des négociations commerciales internationales œuvrent surtout en Europe de l’est et au Moyen Orient.

George a gradué du “Dalhousie Law School” à Halifax en Nouvelle Écosse. Il a été admis au Barreau en Ontario (1988) et à Terre-Neuve (1987). Il est membre de l’Association du Barreau canadien et du Barreau du Haut-Canada.

George aime passer du temps de qualité avec sa famille, cuisiner, voyager, et s’entrainer chez “Greco’s Lean and Fit”.

 

Gillian Mulvale PhD

Gillian est professeure adjointe en politique et analyse sur la santé à l’école de commerce DeGroote de l’Université McMaster. L’objectif de sa recherche est de promouvoir les soins axés sur la personne et sur la famille en développant une politique sur la santé et des structures de gestion. Le but est d’améliorer la coordination des soins à travers les diverses professions du domaine de la santé, les divers secteurs, les différentes étapes de vie, avec des applications en santé mentale et dans les soins de santé primaires.
La recherche de Gillian adopte très souvent des approches participatives afin d’impliquer les conseillers politiques, les gestionnaires du système de santé, les patients et les membres de la famille afin de faciliter l’échange de connaissances, de construire des alliances et de soutenir la mise en place. Les récentes contributions à la recherche de Gillian incluent le développement d’une structure pour la santé mentale et les dépendances auprès des enfants et des jeunes au Yukon, ainsi que le développement d’une application pour téléphones intelligents qui permet d’améliorer l’expérience des jeunes à travers la coordination des services de santé mentale et la transition aux soins pour adultes.

Gillian possède un doctorat en méthodes de recherche en santé et dérive des approches théoriques à partir de la formation interdisciplinaire en analyse des politiques en santé et en économie de la santé. Dans ses rôles précédents, Gillian a agi comme conseillère principale en stratégie de la santé mentale pour la Commission de la santé mentale du Canada où elle a contribué à élaborer et à diriger des consultations nationales et où elle a été coauteure du document « Vers le rétablissement et le bien-être: Cadre pour une stratégie en matière de santé mentale au Canada ». À la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé, Gillian a dirigé l’initiative Financement, innovation et transformation des services de santé. Avant ses études de doctorat, Gillian a travaillé comme économiste au Ministère des finances du Canada, chez General Motors du Canada et Ontario Hydro.

Gillian s’est également impliquée comme bénévole en tant conseillère en soutien par les pairs chez PASS-CAN (Services de soutien pour le postpartum au Canada).

 

 

“Là ou un groupe est trop nombreux pour prendre toutes les décisions efficacement, il crée une entité pour faciliter ce processus. Les membres du groupe délèguent une grande partie de la responsabilité de prise de décision à cette entité… Une définition simple de la gouvernance est celle-ci: ‘L’art de mener des sociétés et des organismes.’ La gouvernance s’adresse aux aspects les plus stratégiques de cette activité, la prise des plus grandes décisions au sujet de la direction et des rôles…
Dans les secteurs non gouvernementaux, la représentation des intérêts des parties prenantes peut être un facteur déterminant dans le mode de gouvernance à mettre en application. Même dans ces secteurs, la grandeur, la forme, le genre et la fonction varierons beaucoup d’un organisme à l’autre.”  (traduction non-officielle)

Source: l’Institut sur la gouvernance (IOG) – organisme canadien indépendant